Imprimer

Défis de l'économie

Selon le rapport économique de la Banque mondiale 2013 (i) La structure de l'économie palestinienne s'est détériorée depuis la fin des années 1990 avec une réduction de la valeur ajoutée des secteurs marchands, illustrée par la baisse de la productivité des secteurs agricole et manufacturier (ii) la qualité des infrastructures des secteurs clés comme l'eau et le transport se détériore et endommage la productivité économique (III) avec un taux très élevé du chômage, de nombreux Palestiniens sont privés de travail et de la possibilité de développer des compétences par le travail; l’augmentation de l'emploi dans le secteur public a permis de réduire le chômage, mais le recours à ce type d’emplois n’est pas durable.

Quelles sont les causes de cette détérioration

Les accords d'Oslo n’ont laissé aux Palestiniens aucune marge pour construire une économie durable. Le gouvernement israélien contrôle totalement l'économie palestinienne. Il contrôle les frontières et les secteurs de l’eau et de l’énergie. Il perçoit les taxes et les transfère à l'Autorité Palestinienne en imposant ses conditions. L'aide des pays donateurs a été inefficace: cette aide a été dirigée vers les secteurs non productifs tels que la sécurité ; une grande partie de cette aide a été utilisée comme des frais de gestion. Vingt ans après Oslo, l'économie palestinienne est dans une situation critique. Pour plus d'information, merci de visiter les liens suivants:

 

Share
Imprimer

Enseignement Supérieur et Recherche- France

L'enseignement supérieur français est connu pour sa très haute qualité et sa complexité. Il a été initié au 12ème siècle, avec la création des premières universités ayant un statut autonome. Au 18ème siècle (l'époque de la Révolution française), les "Grandes Ecoles" ont été créées.

Aujourd'hui, la France a un très grand nombre d’établissements d'enseignement supérieur tels que les universités (83 universités), les écoles d'ingénieurs  et de commerce (environ 450), les Instituts Supérieurs de Technologie (Bac+2) et les classes préparatoires (2 ans de préparation pour intégrer les "Grandes Ecoles »). Pour plus d'information, merci de visiter les liens suivants: les universités en France et les "Grandes Ecoles" en France

 Diplômes d'enseignement supérieur

L'enseignement supérieur est organisé en trois niveaux, qui correspondent au système européen de qualification:

  • Licence (6 semestres, 180 Crédits Européens - ECTS),
  • Master (4 semestres, 120 ECTC)
  • Doctorat (trois ans)

Pour plus d'information, merci de visiter le lien suivant: Le système LMD en France.

Frais de scolarité

Les frais de scolarité dans les établissements publics sont très faibles (de 150 € à 700 € par an), alors qu'ils peuvent atteindre 7000 € dans les écoles d'ingénieurs ou de commerce privées. Les étudiants issus de familles à faible revenu peuvent bénéficier de bourses d'études. Les étudiants bénéficient d'une assurance maladie qui couvre la plupart des frais médicaux.

 Admission

Généralement, l'accès à l'université n'est pas sélectif. Tout titulaire d'un "Baccalauréat" peut s'inscrire à l'Université. Mais, l'admission dans les écoles d'ingénieurs et de commerce et dans la seconde année de médecine est très sélective.

Admission des étudiants étrangers

La procédure d'admission des étudiants étrangers dépend du niveau d’étude. L'inscription en licence nécessite une admission préalable (DAP), qui est coordonnée par les ambassades de France. Cette procédure démarre en Janvier avec des délais très stricts. Les universités organisent l'admission en Master et en Doctorat par une procédure de validation du diplôme (équivalence de diplôme). Cette procédure s’effectue par  internet à partir du mois de Mars. Pour plus d'information, merci de visiter le lien suivant Campus - France .

Langue d'enseignement

En général, l'enseignement est assuré en français. Récemment, certains masters sont enseignés en anglais. Certaines universités autorisent la préparation du Doctorat en anglais.

Recherche

La recherche est menée par les secteurs public et privé. Le premier comprend un grand nombre d'institutions, principalement les universités, les Grandes Ecoles et les centres nationaux de recherche tels que:

Pour plus d'information, merci de visiter le lien suivant : Recherche Scientifique en France

Share
Imprimer

« L'histoire occultée des Palestiniens » de S. Mansour-Mérien

Sandrine Mansour-Mérien «L'histoire occultée des Palestiniens 1947-1953 », Editions Privat

"Lorsque j'ai travaillé sur les archives et aussi dans les lectures des historiens palestiniens pour préparer ma thèse, j'ai constaté à quel point le paysage des livres historiques sur la Nakba mais en général sur la Palestine "occultait" les sources palestiniennes.

Share
Imprimer

May, 15, Palestinian Nakba

May 15th marks the commemoration by the Palestinians of the “Nakba” (catastrophe/disaster in Arabic), which resulted in the expulsion of about 720 000 Palestinians  (half the Palestinian population from historic Palestine and 85% of the Palestinians living in what was to become the State of Israel) who were turned into refugees. 

Share

Visitors

281430
Today
This Week
All
46
957
281430